Flou artistique

Pas de profil précis

L’association EMUL travaille dans le champs de la culture et des nouvelles technologies. Missions : rédaction de dossiers sur différents thèmes : Comment développer la participation sur Internet? utiliser les réseaux sociaux dans sa communication, concevoir le portail Intranet. Evaluer et faire évoluer son site web. Pas de profil précis. Salaire envisagé : 500 euros.

Madame, Monsieur,

Passionnée de culture, d’agriculture et de technologies, je pense pouvoir à peu près correspondre à vos attentes. Ayant étudié internet à l’université pendant quelques années, mon diplôme est suffisamment reconnu pour prétendre à votre poste de rédacteur. De même, mon utilisation régulière de l’ordinateur ne cesse d’enrichir mes compétences, ainsi que vous pouvez le remarquer à travers cette lettre, que je vous envoie afin de postuler à votre annonce. Je connais énormément de choses et je serais ravie de concevoir un portail Intranet à votre service, même si je ne suis pas sûre de maîtriser tous les outils qu’une telle activité demande, étant donné qu’ils ne sont pas tout à fait mentionnés.

Etant moi-même de nature un peu floue, je comprends parfaitement que vous n’exigiez pas de profil précis, ce qui jouera certainement en ma faveur. Sans particularité ni signe de distinction notable, je peux en effet me fondre dans la masse sans crainte d’être identifiée. Il me semble que ce point est une qualité non négligeable dans le monde des stages, et plus largement dans le monde du travail. Je pourrais également rester anonyme si vous le souhaitiez, mais j’ignore à ce titre les limites que vous fixez au sein de votre entreprise. En plus d’être floue, je sais rester invisible en open-space voire totalement absente, mais ce point de ma personnalité n’affaiblit en rien mes compétences et je suis capable de travailler en toute discrétion.

Cette approximation de mon profil pourra donc de toute évidence s’harmoniser avec votre poste, si vous me permettez une telle remarque. De plus, n’étant plus tout à fait étudiante, ni tout à fait au chômage, cet entre-deux agréable me permettra d’effectuer les missions que vous décrivez puisque je dispose désormais de temps pour mes loisirs. En effet, ce statut qui me détermine actuellement m’autorise, de manière plutôt quotidienne, à fréquenter les réseaux sociaux auxquels vous faites allusion. Y consacrer davantage de temps ne me poserait pas de problème. Les différents thèmes que vous évoquez par ailleurs me paraissent tout à fait intéressants et je suis prête à en étudier les dossiers, pour seulement quelques heures par semaine.

Cependant, je me permets de vous signaler que la gratification que vous proposez est un peu trop nette à mon goût, et je vous avoue que j’aurais largement préféré une fourchette plutôt qu’un chiffre fixe, légèrement anxiogène pour mon profil bancal. Malgré tout le respect que je vous dois, il me semble que ces activités floues ne méritent pas de salaire aussi stable que celui indiqué dans votre annonce. J’aimerais que nous discutions un jour de ce point afin que je puisse éventuellement valider ma candidature. Par ailleurs, il me semble que vous êtes sévèrement en manque de rédacteurs vu le style littéraire de votre annonce, et vous auriez tout intérêt à réécrire votre texte avec des phrases correctes afin de mieux vous faire comprendre et recevoir les candidatures adéquates.

Dans l’attente de votre réponse et vous en remerciant par avance, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, l’expression d’une vague impression qui ressemblerait à un mélange d’incompétence et de mépris de votre part, mais n’étant pas tout à fait sûre de mes propos, je vous prie de m’excuser par avance pour mon manque de précision.

Sara Fistole.

5 réflexions sur « Flou artistique »

  1. Ouh là là. Je pense que vous avez intérêt à rester anonyme et transparente. L’ annonce vient peut-être dune officine manipulée en sous main par le président S. Les dossiers à constituer concernent surement ses copains et ses concurrents du joli mai à venir. Quant à la générosité des 500 euros, bien supérieure aux pourboires habituels, ne serait elle pas le prix du silence pour l’origine d’un billet oublié au fond d’une valise? Ce serait trop bête de tomber dans les geôles de la république juste pour un billet violet500 euros . Non franchement c’est trop dangereux de répondre à une telle annonce, renoncez et retirez la. Rien que pour le plaisir de nous offrir encore plein d’annonces alléchantes et de lettres de salubrité publique.

  2. ben zut il manque la suite parce que j’ai mis des guillemets, alors sans guillemets :

    93 : Travaille avec Ghislaine Azémard et Jean-Claude Quiniou créateurs du Prix Möbius (premier Prix dans le monde à avoir récompensé des œuvres multimédias).

  3. Oh, c’est abusif de dire que le salaire est précis : « Salaire envisagé : 500 euros. » Envisagé, ça reste flou aussi, non ? Alors, quelle mauvaise foi !
    Bon, je lis vos lettres avec grand plaisir, ayant toujours été trop paresseux pour me donner la peine d’en écrire moi-même…
    Il y en a une que j’aurai aimé écrire. Je résume, car je suis vraiment paresseux.
    Un type est à un entretient, on lui demande ce qu’il sait faire. Il répond :
    « je sais tout faire, j’ai fait toutes les écoles, je parle toutes les langues, je fais toutes les heures sup nécessaires, et le salaire n’est pas un problème ».
    Et le DRH lui demande : » Et vous n’avez pas un défaut ? »
    Le type répond : « si, j’adore raconter des conneries »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *