Saison 2

Il y a maintenant plus de 7 ans, je cherchais désespérément un travail à la fin de mes études d’Arts du Spectacle, même si j’avais conscience de m’être bien plantée de filière question débouchés professionnels. A force de ne pas trouver et de me casser les dents sur des stages sous-rémunérés, je me suis spécialisée en lettres de motivation, en réponse aux pires offres d’emploi déguisées en stages, ou aux pires stages déguisés en offres d’emploi. Vous trouverez les archives ici : https://leslettresdesarafistole.alouest.net/index.php/toutes-les-lettres.

Si j’ai arrêté d’en écrire un jour, ce n’est pas parce que j’ai enfin trouvé un travail, mais c’est parce que j’ai jeté l’éponge. J’ai tenu tant que j’ai pu dans l’errance, les voyages, les jobs alimentaires et le RSA. Je n’ai toujours pas trouvé ma voie ni la moindre trace d’un contrat de travail décent, mais je reviens aujourd’hui à la charge pour un état des lieux : sept ans après, les pires offres sont devenus la norme, et même si la gratification de stage a légalement augmenté, il ne s’agit justement plus de stages, mais d’emplois déguisés qui rabaissent le SMIC à 577 euros par mois. Le coût de la vie quant à elle, du moins si on peut se la payer, a flambé dans des proportions qui nous échappent.

Plus amère, marquée par les années de détours, d’échecs et de disette, voici donc la Saison 2 des Lettres de Sara Fistole sur mon blog Mediapart : https://blogs.mediapart.fr/sara-fistole.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *