Pour l’amour du livre

Stage idéal

Vos objectifs : présenter et vendre les nouveautés et le fonds Pléiade aux clients en quête du cadeau de Noël idéal. 1 journée de formation est prévue le mardi 23 novembre : visite de l’atelier de reliure Pléiade, rencontre avec l’éditeur, formation commerciale et marketing. 16 décembre – 24 décembre compris. 420 euros pour 8 jours.

 

Madame, Monsieur,

C’est avec un soulagement infini que je vous adresse ma candidature, après de nombreuses recherches infructueuses dans le domaine du livre. En effet, je dois vous avouer que la période que vous proposez pour ce stage correspond exactement à mes disponibilités et que, si vous êtes satisfait de mon travail, je serai d’accord pour prolonger le contrat au delà du 24 décembre, n’ayant pas d’horizon professionnel pour l’instant, ni de revenus suffisants pour aller passer Noël en famille à ces dates.

Passionnée de lecture et d’écriture, j’ai appris à lire de façon tout à fait précoce à l’âge de trois ans, notamment grâce à la collection Pléiade dont le papier si fin et onctueux a été l’une de mes premières motivations pour déchiffrer les mots délicats qui étaient inscrits sur la douceur de ces pages. Après avoir sauté deux classes et déclarée surdouée par la maîtresse d’école, j’ai rapidement accédé à un baccalauréat littéraire, sans mention cependant, en raison de mes absences régulières aux cours. En effet, j’avais décidé de passer mon temps à lire en dehors du lycée car il me semblait que l’assiduité scolaire était une perte de temps comparé à toute la richesse intellectuelle que m’apportaient les livres. Pour tout vous avouer, j’ai régulièrement volé toutes sortes de livres dans les librairies, n’ayant pas assez d’argent de poche pour les acheter, en plus du budget accordé aux cigarettes qui s’avéraient indispensables en période d’examens.

Mais pour en revenir plus précisément à ma candidature, je suis particulièrement intéressée par la formation que vous proposez en commerce et marketing. En raison de mes fréquentes expériences en tant que voleuse, cette mise à niveau me paraît tout à fait complémentaire pour mon parcours, et je serais curieuse d’étendre mes compétences au plus haut niveau, en l’occurrence celui de la Pléiade. J’ose espérer qu’à une telle échelle, la sécurité est largement assurée en termes de vol, et je serais ravie d’être ainsi protégée par Gallimard de mes éventuels dérapages. Je viens de retrouver ce livre sur mon étagère :

A ce propos, je n’ai pas de regret particulier concernant ces vols passés et à venir, quand on voit à quel point vous profitez des conventions de stages pour assurer la promotion de votre collection. J’imagine les beaux bénéfices que vous développerez pour votre Noël, en ne payant pas les charges des stagiaires promoteurs grâce à cette gratification de 420 euros nets. Pourrait-on, à ce prix, se servir dans les rayons au titre symbolique du Noël des stagiaires ?

Si je peux me permettre une suggestion, il me semble avoir entendu que le Père Noël lui-même était actuellement au chômage, car en ces périodes de crises répétées, il distribue de moins en moins de cadeaux, les parents sont pauvres et ne l’embauchent plus pour ses missions à travers le monde. Vous pourriez directement lui adresser votre annonce, et sûr que ses petits lutins se feront un plaisir de vendre les exemplaires de la Pléiade, à Paris et en province. Peut-être même gratuitement, pour la beauté du geste au service d’une telle édition de prestige.

En vous souhaitant bon courage dans vos recherches et bon voyage en Laponie, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur, toutes mes salutations les plus sincères. J’espère que vous transmettrez le bonjour de ma part au Père Noël, que j’ai perdu de vue depuis un certain temps.

Sara Fistole.

3 réflexions sur « Pour l’amour du livre »

  1. Je trouve celle là plutôt moins dégueulasse que les autres. Certes la période travaillée n’est pas très pratique, mais la journée de formation peut toujours servir ; sans compter que le salaire proposer pour une grosse semaine correspond au salaire légal d’un mois pour un stagiaire lambda…
    Enfin peut-être aussi que j’ai appris à me contenter de peu en bossant que pour des associations fauchées. ^^

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *