Erreur 404

Community Manager

Employeur : 404 création. Vous voulez prendre part à un projet enthousiasmant. Faire respecter les règles éthiques de la communauté par la modération des contenus produits par les internautes.Rappeler les règles de bonne communication.Vous avez une connaissance du marketing online, d’Internet 2.0, des blogs et des réseaux sociaux que vous utilisez quotidiennement. Qualités indispensables : Rigueur, sens de l’organisation, curiosité et bonne humeur. Rémunération : non. Convention de stage : Oui.

Madame, Monsieur :

Etant tombée par erreur sur votre annonce, je tenais à vous faire part de mes impressions => je dois vous avouer que le temps que je consacre à cette réponse = des conséquences non négligeables sur mes recherches d’emploi. C’est pourquoi je me permets de faire au plus vite. Voici donc le détail de ma candidature : j’espère qu’elle retiendra votre attention.

Compréhension de l’annonce : non.
Connaissances en marketing : pas intéressée.
Profil : classique.
Parcours : long.
Diplômes : plome.
Qualités : 8.
Défauts : néant.
Enthousiasme : toujours.
Rigueur : oui.
Communication : me contacter.
Curiosité : beaucoup.
Physique : normal.
Mental : solide.
Internet 2.0 : dictionnaire.
Réseaux sociaux : trop.
Disponibilité : demain.
Convention de stage : erreur.
Emploi : mirage.
Rémunération : ?
Ethique : zéro.

En vous remerciant par avance de la réponse que vous voudrez bien apporter à ma candidature, je vous prie d’agréer, Madame, Monsieur : mes sentiments distingués.

Bien cordialement,

=> Sara Fistole.

8 réflexions sur « Erreur 404 »

  1. Voici la réponse de l’intéressé :

    Informations notées. Voulez-vous que nous nous rencontrions pour discuter
    d’un non-stage alors ?
    Gregory Lagrange.

    Puis, la mienne à nouveau :

    Bonjour,

    Malheureusement je n’habite pas à Nantes, mais ce serait avec plaisir
    si vous me payez les transports ! Vous comprendrez que mon statut
    m’empêche de voyager autrement qu’en première classe.
    Bien cordialement,

    Sara Fistole.

  2. Bonjour SF,

    vous mettez le doigt exactement là où ça fait mal et je vous en félicite. Votre humour de qualité épingle ce pouvoir des certains chefs et petits chefs qui tiennent le chéquier. Et qui profitent de la position de faiblesse du demandeur pour faire des ronds.
    Pour les défendre, il serait possible de dire que le système les y pousse, ce qui ne veut pas dire que le système les y « oblige ». Car rien ne les exonère d’être humains, et de ne pas faire à autrui ce qu’ils n’aimeraient pas qu’on leur fasse. Heureusement, tous ne sont pas comme ça.
    Bravo de résister.
    Je vous conseille (à mon avis vous connaissez déjà) de voir le documentaire intitulé « La gueule de l’emploi », qui aborde le même problème.

    Olivier

  3. Merci pour les vraies bonnes barres de rire. Je découvre ces lettres,
    étant, moi, aussi regulierement estomaché par les annonces que je recois..je préfère encore rester en free-lance (graphiste) même si je gagne moins que le SMIC à 32 ans..
    Mais..je me demandais si vous aviez démarché un éditeur ?
    Un mini recueil de ces perles remonterait le moral de bien des gens, surtout en la periode de Noël..Même si on a finit de le lire en un voyage en bus, je pense que ca vaudrait le coup..

  4. Bonsoir Sara,

    Je viens de découvrir votre blog, il est excellent et j’ai beaucoup ri, vous réalisez le rêve de beaucoup d’entre nous de dire ce que l’on ressent quand on lit ces annonces ou ils manquent juste le mot « esclave » ….

    Merci et bonne continuation,

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *